Le timbre des 800 ans : son sens historique

interview de G.Chanques

Les timbres-poste sont des marqueurs historiques, mais ce sont aussi des œuvres d’art à destination du grand public. En 2012, l’Espagne commémorait par un timbre les 800 ans de la bataille de Las Navas de Tolosa qui avait réuni les troupes almohades, castillanes et aragonaises, marquant le devenir de la péninsule ibérique. En 2013 et 2014, des timbres français commémoraient les 800 ans des batailles de Muret (entre le roi d’Aragon allié au comte de Toulouse contre la croisade des albigeois menée par Simon de Montfort) et de Bouvines. Cette dernière cèlera le destin du jeune Royaume de France en tant que nouvelle puissance de l’Europe médiévale face au Saint-Empire, à la Flandre et à l’Angleterre. L’année 2020 célèbre également, par un timbre-poste national, les 800 ans de la plus ancienne Université médicale au Monde.

Contre toute attente, ces 4 timbres sont intrinsèquement liés par l’Histoire. Une histoire vieille de 800 ans, où l’Europe était le terrain d’affrontements géopolitiques entre Rois, Papes et Empereurs.

Ce sont les Papes qui, prenant conscience du risque d’un nouvel enseignement explosif et non régulé touchant la pensée, la philosophie, la théologie, le droit et la médecine, inventeront le concept d’Université : l’une des plus belles inventions du moyen-âge, mais aussi l’une des premières armes efficaces du « soft power ».

Les trois premières Universités ayant force d’universalité du savoir, créées officiellement par l’autorité en vigueur (l’Eglise romaine) seront organisées selon un schéma et une chronologie qui force l’admiration géopolitique : l’Université de Paris en 1215 (arts libéraux et théologie, c’est l’Université du savoir idéal et spirituel) ; l’Université de Bologne en 1219 (Université du droit : savoir politique et social) ; et enfin l’Université de Montpellier en 1220 (Université de la médecine : le savoir charnel et individuel).

Trois Universités établies peut-être intentionnellement dans un ordre chronologique de dignité inverse suivant les trois manières de vivre au moyen-âge, mais aussi trois universités fondées dans les trois entités géopolitiques incontournables du moment : Royaume de France, Saint Empire, Couronne d’Aragon, trois nations illustrées par trois batailles décisives et trois timbres des 800 ans.

Ce timbre poste national des « 800 ans de la Faculté de Médecine la plus ancienne du Monde-Université de Montpellier » affiche bien sa portée historique. Mais de plus, de par sa forme artistique et sa destination, le grand public, il répond parfaitement à l’esprit de l’Université médicale de Montpellier à travers les siècles : une Université qui cherchera à étudier l’Homme dans toutes ses dimensions, incluant l’art (le musée Atger de la Faculté est le plus ancien musée des beaux arts de Montpellier) et la culture (sa bibliothèque possède des ouvrages de référence dans tous les domaines de la connaissance depuis le moyen-âge), et dans son environnement (plus ancien jardin botanique de France).

Ce patrimoine est un patrimoine universel qui s’adresse à chacun.

Par le Professeur Gérald Chanques

Secrétaire général des 800 ans

CLUB DES PARTENAIRES